Croisière  été  2017
    Ordre chronologique des escales : voir le trajet.
22 _ Indian tickle 26 _ Paradise river
23 _ Southeast cove 27 _ Muddy cove
24 _ Cartwright 28 _ Cartwright
25 _ White Bear river  
 
(Cliquer sur les images pour les agrandir.)

 
    Le 9 août :
Partis à 7h. d'Indian tickle au moteur jusqu'à Southeast cove car le vent est une nouvelle fois au abonné absent.

.

 
Équipés de nos vestes anti-moustiques, nous débarquons face à un énorme rocher, amer remarquable par sa forme.
 
Depuis l'année dernière, l'une des cabanes est tombée; la dernière devrait bientôt la suivre.
 
 
 
Réfection d'un cairn.
 
    L'érosion glacière a laissé aussi de belles traces : champs de pierre, auges ...
 
 
    Malgré la courte saison et des conditions métèo difficiles, des plantes et des fleurs arrivent à pousser ainsi
 
 
     que des légumes et des fruits.
 
 
    Le lendemain matin, pendant que Brigitte bricole à bord, j'accompagne René en annexe pêcher quelques morues (5) pour le dîner.
 
    Puis, vers midi, nous quittons le mouillage en espérant profiter du courant favorable à l'arrivée pour Cartwright harbour.
    
    Le 11 août :
    Après le plein d'eau, nous partons au mouillage car le ferry de passagers et de marchandises est annoncé pour ce soir.
 
 
    Le 12 août :
    Grand beau temps. Grâce à la machine à laver à bord de Taravana, deux lessives sont effectuées et ont séchées rapidement.
 
    Malgré la chaleur, nous décidons de nous dégourdir les jambes sur la route de gravelle.
    Au retour, un pêcheur nous parle avec passion des mouillages au fond de la baie.
 
    Aussi le lendemain, malgré le temps maussade et l'absence du vent, nous quittons Cartwright vers 10h.
    Les Taravana restent pour rencontrer les personnes qui les avaient aidées lors de leur naufrage en 2012,
 
    Nous empruntons le passage entre Green island et Narrows point.
 
    En atteignant la bouée NCH2 à la fin du montant, des tourbillons commencent à se former sur les ridins de Hatten shoal avec la renverse du courant.
 
    Alors que nous approchons de White bear River, une petite embarcation se détourne pour nous prévenir que l'entrée de la rivière se déplace et qu'il y a peu de fond.
    Grâce au sonar, nous réussissons à slalomer entre les hauts-fonds. Étant arrivés à la basse mer, nous pourrons toujours nous dégager si besoin.
 
    Nous mouillons juste après la pointe Dove dans 7m50 d'eau.
    À peine avons-nous fini notre manœuvre que des bernaches nous survolent.
 
Le téléchargement peut être un peu long suivant votre connexion.
 
    Le 14 août :
    En début d'après-midi, le vent se lève d'un seul coup accompagné d'une forte puie. Nous rallongeons le mouillage (50m) et restons bien au chaud dans le bateau.
 
 
Brigitte se lance alors dans la fabrication de muffins aux légumes avec des produits déshydratés.
 
    Le 15 août :
    Vers 10h, nous quittons le mouillage sous un ciel gris et brumeux.
 
    Nous sortons en suivant sur tribord notre trace d'entrée.
 
    Le vent étant toujours absent, c'est une nouvelle fois la risée Volvo qui est à l'honneur. Nous nous dirigeons vers Paradise Arm.
 
    Le long de la côte, nous apercevons des camps de pêche abandonnés.
 
Le téléchargement peut être un peu long suivant votre connexion.
 
Nous mouillons dans Paradise River, jolie rivière bordée par de nombreuses maisons.
 
 
 
Le téléchargement peut être un peu long suivant votre connexion.
 
    Nuit très calme. Brouillard au réveil et 7°C dehors.
 
Nous partons vers 9h le brouillard se dissipant peu à peu.
 
    En sortant de la rivière, nous apercevons un banc qui se dévoile à marée basse.
    Dans ces régions, la cartographie est loin d'être complête. Il faut toujours rester en alerte même si le sonar nous aide bien.
 
 
    Vers 14h, nous mouillons à Muddy Bay. La chaleur étant au RDV (pour la région), nous prenons une douche dans le coockpit.
 

    Le 17 août :
    Nous nous levons à 6h afin de profiter du courant descendant jusqu'à Cartwright.
    Occupés à relever le mouillage, une baleine sort juste sous notre étrave. Elle semble pêcher et n'est pas intimidée par le bateau.
    2 h plus tard, nous arrivons à notre précedent mouillage de Cartwright juste avant la pluie. L'équipage de Phantasia II, rencontré à Occasionnel harbour, nous offre des pâtes de crabes des neiges.